les-gens-heureux-lisent-et-boivent-du-cafe

Quel est le sujet du livre?

C’est la perte, dans un accident de voiture du mari bien aimé de Diane et de sa fille de 5 ans, Clara. Le couple  vit un  amour sans nuage  et la perte est affreusement douloureuse, les mots sont vains pour l’exprimer et la dépression qui s’en suit est plus que compréhensible. Diane ne s’en sort pas dans son cadre de vie habituel et décide de se réfugier en Irlande car, Colin, son défunt mari avait évoqué autre fois, la possibilité de faire un voyage en Irlande.Son meilleur ami la laisse partir  , dubitatif ... 

 

mon avis :

j'ai aimé la première partie du livre, tout sonnait juste... on imagine , on  ressent  sa peine , son incapacité  à surmonter  tout  ça... on aime cet ami qui veille sur elle  sans faiblir .... 

j'ai  douté  à la moitié  du livre: on sombre dans la caricature  un peu : la description des  Irlandais , des nouveaux protagonistes ... on peine  à croire  qu'elle   parle si bien la langue , qu'elle puisse  vivre  sans ressource  là bas.il y a quelques invraissemblances  , quel dommage !

 

j'ai  aimé  sa rencontre avec  Edward meme si c'etait couru d'avance, meme si son premier  portrait m'a hérissée car   fait d'excès  ... c'est une belle  histoire.. qui finit de façon plus juste que je ne l'aurais pensé ... 

 

c'est une belle  histoire  pleine d'espoir ... et de   sensibilité 

 

j'ai regretté  que ce  roman   ne soit pas  plus travaillé .... que les personnages secondaires  soient  si vite brossés et  ...si mal 

 

un extrait


Durant quelques instants, je fermai les yeux. Puis je me relevai avec
difficulté, mon équilibre était précaire, ma tête tournait, Félix m’aida à
me stabiliser sur mes jambes. Nous prîmes la direction de la sortie
sans nous retourner et sans un mot. Avant de descendre dans le
métro, Félix s’arrêta.
— Tu vois, jusque-là je ne te croyais pas quand tu disais que tu
voulais t’en sortir, m’avoua-t-il. Mais ce que tu as fait aujourd’hui me
prouve le contraire. Je suis fier de toi.